Le stationnement toujours gratuit pour l'électrique sur Paris

Nous y sommes, le passage du stationnement devient payant pour les véhicules à deux et trois roues thermiques sauf pour les scooters électriques.

Le stationnement des scooters électrique dans la capitale demeure gratuit à compter de 2022.

Une carte annuelle pour les résidents 

Les deux-roues électriques, très largement minoritaires encore, auront toujours le droit de se garer gratuitement. Certains piétons, eux, se disent favorables à une ville plus verte. "Une bonne chose", estime un passant, tandis qu'un autre juge cette mesure "normale". Pour stationner, les scooters et motos devront passer par l'horodateur. Pour les résidents, une carte annuelle à 22,50 euros octroie des stationnements à 75 centimes la journée. Le tarif sera plus élevé pour les visiteurs, entre 2 et 3 euros de l'heure. La mesure devrait rapporter plus de 20 millions d'euros par an à la mairie de Paris selon les estimations.. 

Actuellement, il semble encore assez aisé de stationner son deux-roues dans Paris, puisque contrairement aux voitures et autres véhicules plus imposants, le parking est un peu plus libre. Outre les places standard, il est également possible de se garer sur des espaces réservés, ainsi que dans les parkings souterrains. Néanmoins, quelques règles s’imposent, et il n’est pas possible de laisser son scooter et sa moto n’importe où. Il est en effet interdit de se garer sur les trottoirs, même si la place semble suffisante mais également sur tous les espaces dont sont également bannies les voitures. Cela comprend entre autres les voies de bus, les passages piétons, les places handicapés ou encore les places réservées aux livraisons.

Il est également totalement proscrit de stationner son véhicule devant une borne à incendie, pour des raisons évidentes de sécurité. En cas de de stationnement gênant, vous pouvez alors écoper d’une amende de 35 €, passant à 135 € si l’emplacement est considéré comme dangereux.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés