Le stationnement gratuit pour les deux roues électriques

 

Le stationnement payant pour les motos et scooters devrait être mis en place si Anne Hidalgo est réélue à elle annoncé, la maire de Paris a précisé qu'il resterait gratuit pour les deux roues motorisés électriques, comme c'est le cas actuellement pour les voitures zéro émission.

Après avoir confirmé en début de semaine qu'elle était favorable au stationnement payant des deux roues motorisés à Paris, Anne Hidalgo est revenue sur ce sujet à l'antenne de France Inter. 

L'actuelle maire de Paris, lors de sa campagne électorale, a rappelé sa volonté d'accorder plus de places aux formes de mobilité alternatives à la voiture et aux deux roues motorisés, hormis leurs déclinaisons électriques.

 

La fin du stationnement gratuit pour les motards parisiens ?

Vous faites partie des quelque 100 000 usagers parisiens à utiliser un trois-roues ou un deux-roues motorisé pour vos déplacements ? En 2021, vos habitudes risquent bien de changer.

En effet, pour cette catégorie de véhicules, la mairie de Paris penche en faveur d’un stationnement payant. Jusque-là, les motards et autres scootéristes étaient autorisés à stationner gratuitement sur les 50 000 places de la ville prévues à cet effet, en plus des stationnements réservés aux voitures.

Vers une circulation plus verte des deux-roues

Si cette hypothétique mesure commence déjà à diviser, elle a surtout comme principal objectif de préserver l’environnement. Comme le souligne David Belliard, adjoint à la mairie de Paris et adhérent à Europe Écologie Les Verts (EELV), l’idée est essentiellement de réduire le nombre de véhicules polluants circulant quotidiennement dans la capitale, et ainsi d’améliorer la qualité de vie.

Cette mesure, soutenue par les zones à faibles émissions (ZFE) ainsi que les vignettes Crit’air, devrait inciter davantage de conducteurs de deux-roues à privilégier un moyen de transport plus écologique (bus, métro, trottinette, vélo, scooter électrique etc.).

La mairie invite dès à présent les sociétés qui embauchent les chauffeurs-livreurs à investir dans des deux-roues propres pour répondre à cette mesure.

Mais qu’en est-il des particuliers au guidon d’une moto électrique ou encore à hydrogène ? Seront-ils soumis au paiement des parcmètres ? La question reste pour le moment ouverte.

Pour l’heure, aucune date de la mise en place de ce projet, ni aucune précision concernant les tarifs et sanctions éventuelles n’ont été communiquées. Une consultation citoyenne devrait s’ouvrir courant 2021 afin de recueillir l’avis de la population parisienne sur le sujet. Gardez l’œil pour exprimer votre accord… ou votre désaccord, le moment venu !

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés