La mécanique du scooter électrique

Quoi de plus plaisant que de se rafraîchir en se baladant sur son scooter électrique ? 



Les beaux jours arrivant, les transports en commun deviennent étouffants, la liberté du scooter électrique est tout à son avantage pour seulement ces quelques exemples énumérés. 

Durant ses fortes chaleurs, le scooter électrique est à son avantage entre sa batterie qui ne perd pas de sa capacité mais surtout le point essentiel de cet article, la surchauffe moteur un cas classique de panne durant l’été, dans les bouchons, la chaleur s’accumule et fait grimper le thermomètre. Quant à lui, le scooter électrique n’est pas exposé à toute la friction mécanique, qui lorsqu’il ne roule pas ne refroidit pas. Il a un avantage de taille dans les métropoles non seulement un gain de fiabilité déjà prouvé mais ce facteur s’ajoutant, la liste devient longue... Comment ne pas craquer pour un scooter électrique ?  


La mécanique du scooter électrique est extrêmement simple car il est composé de la partie cycle, c'est-à-dire: le cadre, roues et freinage. Ensuite vient la motorisation qui est généralement intégrée à la roue arrière donc sans transmission secondaire, des pièces d’usure en moins donc sans entretien ni risque de casse. Pas de risque de chauffe été comme hiver, car le comportement moteur thermique varie légèrement en fonction du climat et de l’altitude car il a besoin d’oxygène pour fonctionner. Un scooter électrique pour certains modèles peuvent être équipé d’un ventilateur pour le contrôleur en cas de température extrême, donc pas de soucis de surchauffe moteur, de consommation d’huile, de consommation de liquide de refroidissement et aussi de pollution car un moteur qui consomme de l’huile est un moteur qui la brûle donc pollue davantage.


Un véhicule thermique fonctionnant à l'arrêt s'abîme car il chauffe, tandis qu’un électrique n’émet aucun bruit, ne pollue pas l’air, ne réchauffe pas l’atmosphère autour de lui et surtout ne risque pas de s'abîmer. 


Un scooter électrique n’a pas de rodage à faire comme son homologue thermique ou l’on ne doit pas dépasser une certaine puissance afin de ne pas abîmer le moteur pour que son fonctionnement se mette en place puis après cela un entretien doit être fait… Que d'inconvénients sur le thermique, tandis que sur un scooter électrique, la question ne se pose pas car aucun entretien ! 


L’entretien d’un scooter électrique, bien plus simple qu’un scooter traditionnel car avant moins de mécanique il est logique que les interventions soient nettement moins longues donc moins coûteuses en main d’oeuvre réduisant quasiment un budget annuel d’entretien d’un scooter électrique de près de moitié, sans compter les gains en essence et en assurance qui sont fait en passant au scooter électrique. 


Car oui, vous avez bien lu, l’assurance est moindre lorsque vous passez à l’électrique, de plus les banques encouragent elles aussi le passage à l’électrique en proposant des prix très avantageux sur de la location longue durée et des financements classiques dit crédits. 

Sans compter les nombreux avantages mis en avant par l'État pour favoriser la circulation de l’électrique dans les grandes villes notamment à Paris ou la circulation des scooters électriques sur les voies de bus est autorisée, le stationnement payant pour les deux roues approchant. 



Bien que l’entretien d’un scooter électrique soit moindre, il ne faut pas l’abandonner pour autant car des éléments clés de la sécurité entrent en jeu, par exemple la pression des pneus qui est trop souvent laissée au dépourvu  car un pneus peut perdre jusqu’à 200 grammes de pression par mois avec une utilisation soutenue, il faut savoir qu’un pneu sous gonflé est bien plus dangereux qu’un pneu sur gonflé, en effet le pneu sous gonflé à haute vitesse dès qu’il va chauffer risque d’exploser tandis qu’un pneu surgonflé risque lui seulement perdre en performance d'adhérence. 

Les freins, éléments clés de la sécurité ne sont pas à négliger, les plaquettes à contrôler tous les ans ou 5000 kilomètres en fonction de l’utilisation du scooter électrique. En fonction des marques de plaquettes de freins certaines peuvent s’user plus rapidement que d’autres en fonction de l’équipementier mais en règle générale sur les scooters électriques dans un milieu urbains la moyenne est d'environ 5000 kilomètres. Une vérification annuelle par votre garagiste est la bienvenue .


Un bon entretien est égale à une durée de vie prolongée de votre scooter électrique


Si votre véhicule est bien suivi en suivant les entretiens préconisés par le constructeur et que votre scooter électrique suit bien ses rappels il n’y a aucune raison qu’il ne dure pas dans le temps. Un bon suivi est la clé pour votre investissement dans un scooter électrique. 


Chez Frison scooter nous assurons les maintenances au sein de nos ateliers situé en ile de france et dans notre magasin à paris dans le 14eme arrondissement, pour les petites interventions d’entretien et de mise à jour. 


à très bientôt chez Frison scooter  

 

  



Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés